19/04/2021 – La voix des Membres: Hellim / Halloumi enregistré en tant que AOP dans l’UE : un jour important pour les producteurs Turco-Chypriotes et Gréco-Chypriotes, par Doğa Dönmezer, Secrétaire général, Chambre de l’industrie turque de Chypre

thumb 001L’enregistrement de « Hellim / Halloumi » dans l’UE comme AOP pour tout le territoire de l’île de Chypre peut être considéré comme un jour important pour les producteurs Turco-Chypriotes et Gréco-Chypriotes.

Hellim / Halloumi est produit à Chypre par la population locale depuis des siècles et c’est l’un des produits les plus importants de l’île d’un point de vue socio-économiques. De l’alimentation animale à la production de lait, de la fabrication à la commercialisation, la filière Hellim / Halloumi a un impact important sur la vie rurale, la culture, l’emploi et les revenus des deux communautés. Dans la partie nord de Chypre, Hellim / Halloumi est le produit le plus exporté, alors que dans la partie sud, il se classe en deuxième position.

En raison de la situation actuelle de Chypre, la Commission européenne a dû mettre au point un mécanisme spécifique pour garantir que l’AOP couvre toute l’île. Bien que ce mécanisme ne soit pas encore parfait, en travaillant étroitement avec la Commission et les parties prenantes, nous devrions être en mesure de garantir un mécanisme de contrôle impartial et indépendant pour les deux communautés.

Actuellement, la communauté Turco-Chypriote ne peut pas vendre l’AOP dans l’UE. Afin de résoudre ce problème, la Commission européenne a adopté, en même temps que le règlement concernant Hellim / Halloumi, une mesure autorisant le produit bénéficiant de l’AOP à franchir la « ligne verte » et entrer dans le marché de l’UE, à condition que le fromage et le lait à partir desquels il a été fabriqué respectent toutes les normes de l’UE en matière de santé animale et de santé publique.

Il était essentiel que le règlement de l’AOP et la mesure concernant la « ligne verte » soient entrés en vigueur au même temps. Cela répond à une promesse faite à la communauté Turco-Chypriote en 2015. Cependant, il y a encore de l’incertitude quant à la manière dont les contrôles sanitaires et phytosanitaires seront effectués. Des investissements seront sans doute nécessaires. Il est donc crucial que l’UE augmente son aide technique et financière afin de garantir que notre communauté respecte les normes sanitaires et phytosanitaires de l’UE avant la fin de l’année.

Dans les prochains mois, il est prévu qu’un groupe de travail, présidé par la Commission européenne, dans lequel les producteurs des deux communautés auront une représentation égale, sera créé. Nous sommes impatients de faire partie de ce mécanisme car cela peut aider à établir un dialogue, à accroître la coopération entre les producteurs et à résoudre les problèmes qui pourraient survenir à l’avenir.

L’un des autres aspects importants de l’AOP est la question du mélange de lait de chèvre / brebis et de lait de vache. Une dérogation autorisant un pourcentage plus élevé de lait de vache sera en place jusqu’en 2024. Le respect des pourcentages de mélange indiqués dans le cahier de charges sera l’un des plus grands défis pour les deux communautés, et un aspect sur lequel elles devront travailler ensemble. Le cas échéant, la période de transition devrait être prolongée ultérieurement, afin de soutenir les activités économiques car le lait de chèvre / brebis actuellement disponible ne suffit pas à couvrir la demande de Hellim / Halloumi.

En conclusion, de nombreuses incertitudes et questions doivent encore être abordées en ce qui concerne la solution que la Commission européenne a trouvée à propos de l’AOP Hellim / Halloumi. De même, le fait que le fait que certains problèmes liés au commerce à travers la « ligne verte » ne soient pas encore réglés est préoccupant pour l’avenir. Cependant, le 13 avril 2021 peut être considéré comme un jour historique pour les Chypriotes si les deux communautés travailleront ensemble pour protéger leur patrimoine gastronomique commun.

 

Vous pouvez contacter l’auteur de l’article en écrivant à ddonmezer@kibso.org

Rejoindre oiGIn - l'Alliance mondiale des Indications Géographiques (IG)

Recevoir notre newsletter

I agree with the Terms and conditions

Informations