16/12/2021-La protection des indications géographiques (IG) se développe en Afrique

La protection des indications géographiques (IG) se développe rapidement en Afrique, grâce à des projets de collaboration entre les institutions locales et internationales. Parmi d’autres, la Stratégie continentale pour les indications géographiques en Afrique 2018-2023, entérinée en octobre 2017 par la Commission de l’UA, en collaboration avec l’OAPI, l’ARIPO, la Commission européenne, la FAO, l’OMPI et l’EUIPO ; et le « Projet d’appui à la mise en place des indications géographiques dans les Etats membres de l’OAPI » ou PAMPIG, actuellement dans sa deuxième phase de mise en œuvre.

Dans ce contexte, il est intéressant de signaler la demande de protection au sein de l’UE de l’IGP « Poivre de Penja ». La demande a été publiée à la fin du mois de novembre. Le « poivre de Penja » a été la première IG reconnue au sein de l’OAPI en septembre 2013. Son aire géographique couvre six arrondissements au Camreroun ; Mbanga, Mombo, Njombé-penja, Loum, Manjo, dans le département du Moungo (Littoral) et Tombel (Sud-Ouest).

Les autres IG africaines actuellement reconnues au sein de l’OAPI sont : « Ananas pain de sucre du Plateau d’Allada » (Bénin), « café Ziama Macenta » (Guinée), « Miel blanc d’Oku » (Cameroun) et « Oignon violet de Galmi » (Niger).

Rejoindre oiGIn - l'Alliance mondiale des Indications Géographiques (IG)

Recevoir notre newsletter

I agree with the Terms and conditions

Informations